Rechercher

Comment savoir si on est bien en état d'hypnose?




C'est une question ou une observation qui revient souvent... "Je ne sais pas si j'étais en état d'hypnose, je me souviens de tout" ou "J'ai continué à réfléchir" ou "je suis resté conscient" En fait, l'état d'hypnose peut être considéré une interface, un endroit où deux mondes se rencontrent. L'imaginaire et le monde réel mais aussi l'inconscient et le conscient... Vous me direz, quel est le rapport avec le blaireau... Et bien, forcément, cela va nous amener à définir la notion d'inconscient. Il y a plusieurs définitions possible et je ne vous présente un instantané de la mienne. Tout d'abord, c'est une notion dans laquelle on en met plusieurs autres afin de pouvoir créer du changement. C'est une notion qui n'a pas vraiment d' existence mais qui, par sa création, permet d'obtenir des effets très concrets et intéressants... Bref... Moi j''aime bien la définition suivante: l'inconscient c'est tout ce qui n'est pas conscient! Ca a le mérite de la simplicité!

Vous ne voyez toujours pas le rapport avec le blaireau?

Poursuivons... Si on va un peu plus loin, dans l'inconscient, on peut placer la plupart des processus corporel inconscients: digestion, système immunitaire, circulation sanguine,... Il y a aussi la respiration qui a une place à part puisqu'elle est généralement inconsciente mais qu'on peut facilement la rendre consciente. C'est la raison pour laquelle la respiration est parfois considérée comme une porte vers l'inconscient. La respiration est ainsi souvent utilisée en hypnose ou en méditation. Toujours pas de blaireau... Mais on peut aussi ranger dans l'inconscient tous les processus qui ont été conscients et qui ont été automatisés, qui sont devenus des habitudes. si vous conduisez en voiture, je suis sûr que vous avez un souvenir ému de l'anxiété des premières séances de conduite. Gérer en même temps les pédales, le volant, le levier de vitesse et le monde extérieur est, quand on y pense, un sacré challenge! Avec le temps, ces divers gestes se sont automatisés et il vous suffit désormais d'avoir l'intention de vous diriger dans une direction pour que votre corps enchaine de manière fluide les différents gestes (Enfin... Je vous le souhaite!). Certains disent que nous fonctionnons la majeure partie du temps grâce à ce genre de comportement automatisés... En tous les cas, nous avons de nombreuses habitudes, certaines sont utiles et adaptées, d'autres moins et d'autres pas du tout. En tous les cas, dans ce domaine, il est bon de garder à l'esprit que l'inconscient est un processus adaptatif qui a pour but de faciliter notre survie! Vous n'avez pas vu de blaireau? Patience, j'y viens... Il faut d'abord terminer cette ébauche de de définition de l'inconscient en notant qu'on peut ranger dans l'inconscient toutes les perceptions dont nous n'avons pas conscience. Par exemple, je suis en train de taper ce texte chez moi en face de la fenêtre. Mon attention est dirigée vers l'écran et, pourtant, mon champs de vision n'a pas réellement diminué. C'est juste que ma focalisation disqualifie toutes les perceptions visuelle qui n'entrent pas dans son champs (Ecrire cet article). Pourtant cet oiseau qui passe dans le ciel est bien perçu par mes yeux, c'est juste que ma focalisation l'empêche d'accéder à mon conscient pour le ranger directement dans l'inconscient. On trouve donc dans l'inconscient les extrêmement nombreuses informations que nous percevons en dehors de notre champs attentionnel (inconsciemment donc). Et la question de départ, illustrée par un blaireau, était comment peut-on savoir qu'on est en état d'hypnose? Et bien, une des façons simple de valider l' état d'hypnose c'est de constater qu'il y a un dialogue entre conscient et inconscient. Puisque le conscient est l'endroit d'où nous démarrons, on peut dire qu'il est l'endroit de la volonté consciente celle qui nous fait créer des choses dans l'imaginal. Et puis, dans une séance d'hypnose, on est souvent étonné d'éléments qu'on avait pas prévus, on se demande d'où cela peut venir... Plus la peine de se le demander: c'est l'inconscient qui se manifeste! Par ces éléments imprévisibles, qui complètent ce que le conscient génère volontairement, l'inconscient communique avec le conscient. Dans une séance d'hypnose, Il y a donc toujours une part consciente mais elle établi un contact et une communication avec une autre part de la personne: son inconscient. Le vrai critère qui valide l'état d'hypnose est donc l'involontarité de certaines des aspects du "rêve". Un lieu dont certaines caractéristiques n'ont pas été anticipées, un personnage qui semble doué d'une volonté propre ou encore un animal qui apparait spontanément...


Et c'est là qu'intervient le blaireau! Dans une séance de voyage chamanique (Un état de conscience proche, voisin, voir similaire à l'état d'hypnose), j'ai été amené à rencontrer mon animal totem. De manière assez involontaire, c'est un blaireau qui est apparu. Si vous aviez demandé à mon conscient ce qu'il aurait aimé avoir comme animal totem, je crois qu'il vous aurait répondu un ours, un bison, un condor ou une chouette mais je suis à peu près sûr qu'il n'aurait pas pensé au blaireau! Et pourtant, c'est lui qui s'est manifesté... Et pourtant, il a des qualités bien utiles dans le rêve mais aussi dans la vie réelle. Et pourtant, son symbolisme (Que je ne connaissais absolument pas avant cette rencontre) a fait écho à des choses en moi... L'involontarité comme critère de validation donc.

12 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout